Réconciliation

Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : “Seigneur, quand mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois” ? Jésus lui répondit: “ Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois”. (Mt 18, 21-22)

 

“Le mot réconciliation vient du latin reconciliatio, ce qui signifie : réintégration. Nous nous plaçons ici au niveau de la division et de la lutte entre hommes et entre groupes humains. La réconciliation rétablit la paix et reconstitue la communauté.

Mais le concept de reconciliatio peut aussi concerner la relation avec Dieu : par le péché, l’homme devient étranger à Dieu, ses liens avec lui sont rompus. La réconciliation, la restauration de la communion est toujours, pour la Bible, une proposition gracieuse que Dieu fait à l’homme. Ce n’est pas à ce dernier d’obtenir la réconciliation par un acte de pénitence quelconque, mais il peut accepter cette offre avec reconnaissance. ” (A Grün, La Réconciliation avec soi-même et avec les autres)

Pour ceux qui en expriment le désir, le sacrement de réconciliation peut se vivre de deux manières :

• soit lors d’une rencontre personnelle avec un des prêtres.
• soit lors de célébrations communautaires à l’occasion de l’Avent et du Carême.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑