33e dimanche ordinaire -C- 17 novembre 2019 (TM)

Lc 21,5-19
« C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie »
En ce temps-là, comme certains disciples parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t‑il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.” Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel.
Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

LES PERSONNES SONT DES CADEAUX
Que le Père a enveloppés pour nous les envoyer.
Certains sont magnifiquement enveloppés;
Ils sont très attrayants, dès le premier abord.
D’autres sont enveloppés de papier très ordinaire.
D’autres ont été malmenés par la poste.
II arrive parfois qu’il y ait une « distribution spéciale » Certains sont des cadeaux dont l’emballage laisse à désirer; D’autres dont l’emballage est bien fait.

MAIS L’EMBALLAGE N’EST PAS LE CADEAU!
C’est si facile de faire l’erreur, et nous rions quand les enfants prennent l’un pour l’autre.
Parfois, il faut se faire aider.
Peut-être parce que les autres ont peur?
Parce que ça fait mal?
Ils ont peut-être déjà été ouverts et rejetés!
Ou se pourrait-il que le cadeau ne me soit pas destiné?

JE SUIS UNE PERSONNE ET DONC MOI, JE SUIS UN CADEAU !
Un cadeau pour moi-même, d’abord.
Le père m’a donné à moi-même.
Ai-je déjà regardé à l’intérieur de l’emballage?
Ai-je peur de le faire?
Peut-être, n’ai-je jamais accepté le cadeau que je suis…
Pourrait-il se faire qu’il y ait à l’intérieur quelque chose de différent de ce que j’imagine?
Je n’ai peut-être jamais vu le cadeau merveilleux que je suis.
Les cadeaux du père pourraient-ils être autres choses que magnifiques? J’aime les cadeaux que je reçois de ceux qui m’aiment; Pourquoi pas les cadeaux du père?
JE SUIS UN CADEAU POUR LES AUTRES.
Est-ce que j’accepte d’être donné par le père aux autres?
Un homme pour les autres? Une femme pour les autres?
Les autres doivent-ils se contenter de l’emballage… ? Sans jamais pouvoir apprécier le cadeau?

TOUTES LES RENCONTRES SONT DES ÉCHANGES DE CADEAUX.
Mais un cadeau sans quelqu’un qui le donne n’est pas un cadeau.
C’est une chose privée de liens avec celui qui donne ou celui qui reçoit.
J’AI TANT À RECEVOIR DES AUTRES
J’AI TANT À LEUR DONNER
Fr Georges B. Nintenann

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑